" Pour avoir tout misé sur le soja transgénique, l’Argentine risque de tout perdre, y compris sa sécurité alimentaire. C'est l’un des constats terrifiants faits dans cet excellent reportage." Télérama
   
                                                                                     
En Argentine près de 60% des terres cultivées sont semées en soja transgénique. Ce dernier, loin de nourrir la population argentine, est exporté à plus de 90% vers l’Europe et la Chine où il est consommé par le bétail. Comment cela a-t-il commencé ? Au début des années 1990 Monsanto vend des licences aux grandes compagnies semencières du pays, il a la chance de bénéficier du soutien de la presse locale (notamment de La Nación et Clarin) ainsi que de la crise économique que traverse le pays. Ainsi, sans débat public, sans encadrement législatif, sans consultation du Parlement… les OGM entrent massivement en Argentine. En 1996 le soja roundup ready est autorisé et se répand à la vitesse d’un million d’hectares par an. Les conséquences écologiques, économiques, sanitaires, et sociales de ce « désert vert » sont dramatiques…
 
Tout d’abord on assiste à l’expansion de l’agrobusiness, de l’agriculture industrielle tournée vers l’exportation. L’agriculture familiale et vivrière disparaissent ainsi que les « tambos » ou exploitations laitières, les paysans quittent leurs terres et sont remplacés par des industriels qui pratiquent la monoculture du soja roundup ready. Le soja de la faim dévore tout, il s’étend au détriment d’autres cultures. De plus en plus dépendant du commerce extérieur pour son alimentation, « le pays de la vache et du lait » se voit forcé d’importer jusqu’à du lait ! Et malgré cela 40% de sa population vit aujourd'hui dans un état de malnutrition.
 
Pour couronner le tout l’usage démesuré du roundup a créé des biotypes qui, résistants au produit, nécessitent l’augmentation des doses de pesticides. La terre, rendue inerte par la disparition de certaines bactéries, est de moins en moins fertile. De plus, comme la propagande de Monsanto assure que le roundup est « biodégradable et bon pour l’environnement », aucune précaution n’est prise pour son épandage.
 
Or, malheureusement, si le glyphosate est bien toxique il ne l’est pas uniquement pour les plantes et les insectes… Répandu jusqu’au bord des routes et aux portes des écoles il infeste tout le pays et est à l’origine d’anomalies de la fécondité (fausses couches, morts fœtales…), de maladies hépatiques et dermatologiques, de problèmes oculaires, de dysfonctionnements de la thyroïde, de l’appareil respiratoire, des fonctions rénales ou endocriniennes…
 
Cependant le soja transgénique continue de s’étendre et les arbres d’être coupés… L’Argentine affiche l’un des taux de déforestation les plus élevés du monde (notamment la province de Santiago del Estero). Les arbres disparus les sols s’érodent, de grandes inondations ravagent le pays. Les résidus d’herbicides sont emportés par les eaux qu’ils polluent ainsi que les terres qu’ils gagnent et toute la faune qui s’y ressource…
 

Voir : 2005 / 10 Télérama.pdf
2015
2014
2014
2012
1993
1994
1994
1995
1995
1998
1998
1998
2000
2000
2000
2000
2000
2001
2001
2002
2002
Argentine, le soja de la faim