"On les appelait les dames du planning" paraît en 2006 alors que le Planning familial fête ses cinquante ans. Ce documentaire s’écrit autant au passé qu’au présent. L’histoire du Planning commence en France avec la nécessité de lutter contre la loi de 1920 interdisant avortement et les moyens contraceptifs. C'est afin d’abroger les articles 3 et 4 de cette loi qu’en 1956 le docteur Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé et la sociologue Evelyne Sullerot fondent l’association pour une maternité heureuse. Qui fait son entrée dans l’histoire sous le nom de « Mouvement français pour le planning familial » et est aussitôt confrontée à l’opposition des partis politiques, de la législation, de l’Eglise, et du corps médical qui soutiennent la politique nataliste du général de Gaulle. C'est donc dans le plus grand secret que, le 10 juin 1961, à Grenoble, le MFPF organise la création du premier centre français. Le succès est incontestable en quatre mois on compte 864 adhésions. La loi de 1923 interdit d’importer des moyens contraceptifs ainsi le MFPF recourt à des filières clandestines et… au parachutage ! Le réseau croît rapidement pour atteindre 33 permanences en 1962. Parmi leurs victoires importantes les militants comptent la loi Neuwirth qui, en 1967, autorise la contraception ainsi que la Loi Veil qui, en 1974, permet l’Interruption Volontaire de Grossesse.
 
Mais la lutte ne s’arrête pas là… une militante du MFPF tient à le souligner. « Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le combat n’a pas cessé avec la Loi Veil. Depuis, nous n’avons cessé d’être sur le pont pour défendre les acquis ». La construction bipolaire du documentaire permet de rendre bien compte des luttes d’hier et d’aujourd'hui du Mouvement. Car, comme le dit Maïte Albagly, directrice du Planning, « le combat est loin d’être terminé ». Sida, violences conjugales, défense de la loi Veil… font partie du quotidien de l’association.
 
Alors que le MFPF fête ses cinquante ans plus de 3 500 femmes partent encore à l’étranger chaque année afin de pratiquer une IVG… Ainsi la fin du film rend-elle compte des grandes questions qui taraudent aujourd’hui l’organisation, à savoir sa place dans la société française à l’heure du sida, des fécondations in vitro, ou du retour de l’ordre moral…
« On les appelait les dames du Planning retrace l’histoire du Planning, ses luttes, ses conquêtes, ses conflits internes et ses évolutions. Il donne aussi la parole aux militants d’aujourd'hui. »
 
Le Monde
2015
2014
2014
2012
1993
1994
1994
1995
1995
1998
1998
1998
2000
2000
2000
2000
2000
2001
2001
2002
2002
On les appelait les dames du planning